La torréfaction des bois

Des fournisseurs de bois de lutherie commencent à vendre ce fameux bois "torréfié". Ce traitement à haute température "cuit" le bois sous atmosphère neutre : d'abord pendant 20 heures à environ 120°C, puis augmentation à 160°C (le taux d'humidité serait alors proche de 0). Puis faire rechuter la température en ajoutant de la vapeur d'eau pour obtenir 3 à 6% d'humidité dans le bois. 

 

Ce procédé naturel provoque la volatilité des sucs, eau et résines... le bois est donc « vieilli » prématurément. Ce traitement améliore le son : ouverture du spectre, dynamique, réponse... comme si la guitare avait pas mal d'années et aussi rend le bois plus stable ! Certains luthiers disent que les médiums se creusent et que la sonorité est plus sèche.

 

Cela donne aussi un aspect ancien, vintage au bois: sur de l'épicéa cela tourne carrément au brun, comme si le bois s’était oxydé à l'air et avait reçu des UV durant des années.

 

L’érable ondé et l’épicéa de résonance que je fais torréfier ont été soigneusement sélectionné par mes soins. Ils sont tous d’origine suisse.

* Librement adapté d’après le texte de Benoît de Bretagne.